En ce qui concerne le Royaume
10/08/2015
339
Pas de commentaire
Partagez ce sujet

Tous les Saoudiens ainsi que la majorité écrasante des émigrés vivant dans le Royaume sont des musulmans. L’Islam est la religion unique et officielle du pays. D’ailleurs, la vie dans le Royaume est gérée par l’Islam, que ce soit sur le plan judiciaire, sur le plan les relations familiales, et sur celui de la même la vie sociale au quotidien. Ainsi, à l’heure de la prière, il est impératif de fermer les boutiques et arrêter toute activité commerciale pour se rendre à la mosquée. Aussi, pendant le mois de Ramadan, le jeûne est rigoureusement respecté. Cette même rigueur on la retrouve dans la rue à travers un certain conservatisme dans le comportement et le type de vêtements.
L’arabe est la langue officielle du pays. Il y a cependant d’autres langues telles que l’anglais qui est enseigné dans les écoles ou utilisé comme deuxième langue par les fonctionnaires dans le domaine de la santé, du commerce, des affaires, et des relations internationales.
L’Arabie Saoudite est une monarchie islamique. La Constitution du pays se fonde sur le Coran. Les lois islamiques y sont appliquées avec rigueur, et ce sont elles qui codifient tous les aspects de la vie dans le pays surtout dans le domaine pénal et celui de l’interaction sociétale. Le Royaume de l’Arabie Saoudite se distingue par l’application rigoureuse de la législation islamique et par l’instauration de la justice et de l’égalité entre tous.
L’Arabie Saoudite est un membre fondateur dans l’Organisation des Nations Unies et elle entretient des rapports d’amitié, de respect et de coexistence pacifique avec les pays du monde tel qu’il est mentionné dans le pacte des Nations Unies et comme le recommande la religion islamique qui exhorte à la paix et à l’entraide entre tous les êtres humains sans discrimination ou ségrégation raciale ou ethnique.

La Religion

C’est l’Islam. « Islam » veut dire obéissance et soumission totale et exclusive à Allah. C’est la foi de tous les citoyens du Royaume d’Arabie Saoudite. C’est dans le Royaume qu’a été révélé l’Islam et c’est de là qu’il s’est propagé dans tous les coins du monde. Le Prophète Mahomet (Salut et paix de Dieu sur lui) est né à la Mecque, à l’ouest de la péninsule d’Arabie, en 571 ; en l’an 610, Dieu, l’Omniscient, lui ordonna de prêcher les gens à l’Islam, la religion vraie. Tout individu voulant se convertir à l’Islam se doit de prononcer les deux témoignages : « Je témoigne qu’il n’y a de Dieu qu’Allah, et que Mohammad est le prophète d’Allah.» Le Prophète a commencé par prêcher sa communauté des habitants de la Mecque, qui étaient d’ailleurs païens et associateurs, et dont il a renié la religion depuis son jeune âge. Il avait aimé être cru et suivi par les chrétiens et les juifs parce que son message vient achever ce que ses prédécesseurs des messagers de Dieu tels que Moise et Jésus (paix de Dieu sur eux) avaient commencé. L’Islam c’est la religion qui proclame la transcendance et l’unicité de Dieu, Allah, et de n’adorer que Lui en tant que Dieu unique. Le Prophète a rencontré une résistance de la part des mecquois qui refusèrent la nouvelle religion, mais après une longue période et avec sa persévérance et son énergie, il a réussi à rouvrir la Mecque, à y rentrer vainqueur avec ses compagnons médinois et les mecquois qui avaient émigré avec lui, pour devenir l’unique chef de toute la péninsule d’Arabie
La parole de Dieu, gloire à lui, révélée par l’ange Gabriel à son Prophète Mohammad (Salut et paix de Dieu sur lui), et que l’on trouve dans le Coran, est la première source de la religion islamique. Les paroles du Prophète (Paix et salut de Dieu sur lui), ses actes et ses directives, en d’autres termes la Sunna prophétique, en est la deuxième. L’Islam, avec ses cinq piliers, exhorte les croyants à obéir aux parents, à la cohésion familiale et renie l’injustice, pour instaurer l’équité et l’égalité entre les gens qui, aux yeux de l’Islam, sont tous serviteurs de Dieu l’Omnipotent l’Omniscient. Les chercheurs qui ont étudié la région ont confirmé l’importance de la religion islamique et sa grande influence sur la politique, la vie sociale et la psychologie des musulmans. Ceci s’explique par la nature de la religion islamique qui intervient pour organiser dans ses profondeurs la vie sociale de toute communauté musulmane et explique par ailleurs l’importance des savants de la religion dans l’orientation du comportement de l’individu, et leur influence sur l’éducation et l’organisation sociale.

Le mouvement réformateur

Avec le temps et la propagation accrue de l’Islam dans les quatre coins du monde, il y a eu tendance à mal comprendre l’Islam voire à en déformer le sens pur. Cela a poussé certains réformateurs religieux à intervenir pour clarifier les choses et purifier les préceptes de la religion islamique des souillures qu’aurait pu y attacher les cultures des différentes nations converties à l’Islam. Entre autres de ces réformateurs nous citons Mohammad Ben Abdel Waheb, qui est apparu au début du dix-huitième siècle, au centre de la péninsule d’Arabie. Il a appelé à un retour à un Islam pur tel qu’il était appliqué au temps du Prophète (Paix et salut de Dieu sur lui) et de ses compagnons. Les adeptes du Cheikh Mohammad Ben Abdel Waheb consacrent le monothéisme parce qu’à l’origine, l’essence de la religion islamique c’est l’unicité divine d’Allah et la reconnaissance incontestable de ses Noms sacrés et ses qualités, et qu’Il est tel qu’Il s’est décrit Lui-même (gloire à Lui) : « Rien ne lui ressemble, et il est l’Audient et le Voyant ». Ce mouvement est connu dans les pays occidentaux et autres par le nom du Wahhabisme (car il est convenu de nommer les mouvements de nature sociale aux noms de leurs créateurs) ; mais les Saoudiens refusent cette nomination qui au fond cherche à donner une image erronée de sa vraie mission qui est celle de ramener l’islam à sa forme originelle et pure. Dès sa création, le mouvement du Cheikh Mohammad Ben Abdel Waheb a appelé à une application précise et rigoureuse des consignes de l’Islam sur dans tous les domaines de la vie et essentiellement dans le domaine religieux et social. C’est le soutien de l’Imam Mohammad Ben Saoud en l’an 1745, qui a procuré à ce mouvement réformateur un asile politique et une force militaire, la chose qui a été à la base de la fondation de l’Arabie Saoudite. L’autre facteur qui confirme et renforce la relation de l’Islam avec l’Etat et la société dans le Royaume d’Arabie Saoudite c’est l’existence des deux Grandes Mosquées et des deux villes saintes de l’Islam sur ses terres, en l’occurrence la Mecque et la Médina.

Les fondements du gouvernement

Le régime et la constitution dans le Royaume d’Arabie Saoudite se fondent sur la législation islamique. Laquelle législation renferme tout ce qui est nécessaire pour l’organisation de la vie des musulmans sur le plan individuel et social. Elle enseigne au musulman comment il peut vivre en sérénité avec lui-même, avec la société et avec son Créateur. Elle apprend à la société comment gérer ses affaires et ses comportements aussi bien mondains que spirituels. C’est pour cette raison que les souverains en Arabie Saoudite s’attachent, dans leur gouvernement, à l’application de la législation islamique, dans le respect total des consignes du Coran et de La noble Sunna prophétique. La légalité du pouvoir du roi provient d’un serment d’allégeance entre lui et le peuple où le roi promet de gouverner selon la législation islamique et ses principes. Le pouvoir du roi devient ainsi légal du moment que tout le monde, y compris le roi, sont sous l’autorité de la législation islamique. En contrepartie, le peuple lui fait serment d’obéissance et de soumission au roi. Par ailleurs, le régime saoudien n’est pas un régime théologique bien qu’il se proclame des valeurs de l’Islam qu’il a sagement adaptées aux besoins de la réalité. Pour toutes ces raisons, l’Islam est la religion, l’idéologie politique et la source de toutes les législations et pour les gens et pour l’Etat en Arabie Saoudite. Le roi Fayçal, que dieu reçoive en paix son âme, dit : « nous n’avons nullement besoin d’importer un patrimoine étranger. Nous avons notre histoire et notre passé glorieux : nous avons guidé les arabes et le monde…. avec quoi ? Avec la Parole de Dieu et la Sunna de son prophète, paix et salut de Dieu sur lui». Selon le Serviteur des Deux Grandes Mosquées, le roi Fahd Ben Abdel Aziz que dieu reçoive son âme en paix, dit : « Cet Etat suit un programme politique, social et religieux bien précis. Ce programme c’est l’Islam, foi et législation ». Avec l’installation de cet Etat bon et vertueux, les gens sont devenus heureux puisqu’ils bénéficient d’une sécurité inébranlable, et vivent, après une période de peur et de brouille, comme des frères dans la cohésion totale. Cependant, combien-même cet Etat s’est fondé sur la foi et la législation islamique, l’application des lois islamiques consiste dans l’engagement à respecter la vraie foi, la législation et l’appel à l’Islam, en encourageant le bien et en reniant le mal, sur le plan judiciaire, et dans les rapports du souverain avec ses sujets. Le Royaume devint ainsi un régime politique modèle à suivre dans l’histoire de la politique moderne.