Le Centre Roi Abdullah pour le Dialogue Interreligieux: nous cherchons à promouvoir la coexistence.
09/09/2019
130
Pas de commentaire
Partagez ce sujet

Le secrétaire général du Centre International du Roi Abdallah pour le Dialogue Interreligieux et Interculturel, coprésident du conseil consultatif des organisations des Nations Unies pour la religion et le développement, Faisal bin Muammar, a souligné le rôle essentiel du conseil consultatif lors de sa deuxième reunión, un an après sa création, pour promouvoir la communication entre les individus, les dirigeants et diverses institutions, avec les décideurs politiques des Nations Unies et diverses organisations internationales, sur les valeurs religieuses et humanitaires, dans le but de réaliser les espoirs et les aspirations des organisations mondiales, discuter des questions urgentes et faire des propositions et des initiatives appropriées aux organisations des Nations Unies sur toutes les questions liées à l’agenda 2030.
Bin Muammar a souligné les programmes et les objectifs du Centre Mondial pour le Dialogue à Vienne, notant qu’il incluait les droits fondamentaux de l’homme dans toutes ses initiatives et ses dialogues visant à promouvoir la coexistence entre les adeptes des religions, principalement le droit à la vie et d’autres droits fondamentaux; en plus de soutenir les capacités des individus, des dirigeants et des institutions religieuses à établir des règles communes pour la fabrication de la paix et de la vie sous une citoyenneté partagée. Les objectifs des religions promeuvent la dignité et la liberté de l’individu en tant qu’objectif et pierre angulaire de leurs système. Les vrais croyants sont ceux qui s’inspirent de la religion et qui sont appelés au sommet d’une humanité compatissante, ce qui signifie que nous devons trouver des moyens plus efficaces d’établir des convictions fermes parmi les décideurs politiques afin de trouver un terrain d’entente avec eux.
Cela s’est passé lors de la participation du Centre International du Roi Abdullah Bin Abdulaziz pour le Dialogue Interreligieux et Interculturel à Vienne à la deuxième réunion internationale sur « le rôle des Nations Unies et les partenariats interreligieux dans l’autonomisation des communautés et la consolidation de l’égalité et de l’inclusivité », tenue au siège des Nations Unies à New York. Bin Muammar a expliqué que les enseignements de différentes religions constituent la langue et les valeurs communes qui unissent 80% de la population mondiale et constituent l’un des moyens principaux et importants de prévenir la chute dans le conflit et la haine; et ils ont toujours été un facteur de coopération, d’intégration, de sécurité et de stabilité dans des sociétés multireligieuses et multiculturelles. Surtout parce que les spécificités religieuses n’ont jamais été la cause de conflits et de guerres entre adeptes de religions et ont laissé leur marque douloureuse dans la mémoire humaine.
Dans son discours, Bin Muammar a présenté les expériences et les programmes du Centre International du Roi Abdallah pour le Dialogue Interreligieux dans différentes régions du monde, notamment en Europe, dans la région arabe, en Afrique Centrale, au Nigéria et au Myanmar, par le biais de plateformes de dialogue et de coopération, de programmes de bourses et de formations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *